Lundi 1 février 2010 1 01 /02 /Fév /2010 16:00


 

 

« Les trois baudets, c’est à Pigalle, mais ce n’est pas un sex shop » annonce la première de couverture du programme de la salle parisienne. Vérification faite, il s’agit plutôt d’une salle de concert qui cumule les atouts : excellent son, belle lumière, distribution de l’espace intelligente avec fauteuils centraux sur deux niveaux et coursives partiellement aménagées permettant –au choix- de circuler facilement ou de profiter du concert debout (j’ai toujours du mal avec le fait de devoir rester assise pendant un concert). 

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir  cette salle peu après son ouverture alors qu’elle accueillait Alex Beaupain (césar de la meilleure musique de film 2008 et compositeur attitré du cinéma de Christophe Honoré) et de nombreux guests (dont le so hot Louis Garrel, les filles !) pour une soirée spéciale en octobre dernier. Mais ce vendredi soir là, aux trois baudets, se produisait Ben Mazué en coplateau avec Scotch et Sofa. La complicité qui existe entre ces deux formations était tangible et a donné lieu à quelques duos délectables : la douceur et la poésie de l’univers de Scotch et Sofa se mêlant harmonieusement à l’énergie communicative de Ben Mazué.

C’est d’ailleurs pour lui que je suis venue assister au concert ce soir là. Ben Mazué  définit sa musique comme de la « chanson urbaine » comprenez des textes sincères et touchants, très « chanson française moderne », portés par des mélodies rondes et entêtantes servies par son guitariste attitré (et par ailleurs membre de You and You) Clément Simounet.

Qu’il s’agisse de donner son point de vue sur le monde qui l’entoure et ses contemporains (Obama, Préface), de se livrer dans un morceau plus introspectif (tout recommencer, les autres, nous eûmes) ou de se mettre en scène avec une bonne dose d’autodérision (confession d’un rap addict, t’es trop près), le jeune homme remplit sa mission avec  aisance, humour et un enthousiasme qui ne semble pas feint. On sent que l’artiste avance sans masque et que l’image qu’il donne sur scène à travers sa musique est fidèle à ce qu’on imagine qu’il est dans la vie : un garçon simple et positif, aux convictions bien marquées et à la fragilité assumée; un garçon sensible et sensé qui souhaite partager sa vision des choses avec le plus grand nombre par l’intermédiaire de sa musique.
 

« Les autres ont leur faiblesse dans leur poche bien planquée pendant  j’l’étale à chaque mot qu’j’dépose sur mon cahier ». Les Autres, Ben Mazué, Premier EP : Terrain d’entente.

La musique de Ben Mazué reflète son parcours : son Sud natal donne la couleur générale de sa musique tandis que son phrasé penchant plutôt côté hip hop cool ou slam chantant porte l’empreinte de sa jeunesse parisienne.

On peut s’étonner de la connivence qui s’installe à la première écoute de ses morceaux : c’est qu’il met des mots sur des situations qui nous parlent forcément, avec pertinence et rendant fidèlement compte des émotions qu’elles suscitent. Alors on a l’impression étrange de le connaître un peu, le Ben. De ce côté-là, il rappelle Souchon, par cette façon qu’il a de raconter le quotidien en le rendant léger et beau. En alchimiste du verbe,  il convertit le banal en spécial. On le pressent architecte d’un nouvel espace musical qui serait le mélange d’influences variées allant du hip hop à la chanson française en passant par la soul. Sur scène, Ben Mazué enchaine les titres en mêlant les morceaux de ses deux précédents  EP et des titres inédits dévoilés en exclusivité au public ce soir là. Quand arrive le dernier morceau « confession d’un rap addict(sur son scooter) » dans lequel il se moque gentiment de sa « passion de dandy parisien pour le rap ricain » (sic) on approuve son choix : Finir sur un éclat de rire c’est habile et cela rend le personnage  encore plus sympathique. Le dernier EP est disponible à la sortie de ses concerts et peut être commandé à partir de sa page myspace. Il réserve une bonne surprise : un livret soigné (trop rare pour ce format de disque) accompagne l’objet musical. Remerciements, photos et clins d'oeil permettent de partager un peu plus l’univers de l’artiste. Cultiver une certaine proximité avec son public semble lui tenir à coeur comme en témoigne son initiative d’il y a deux ans : Conciliant promotion et jeu, il a lancé un concours « Ben s’invite dans ta cuisine » dont le gagnant a eu la chance de le voir assurer l’ambiance musicale d’un dîner « à la maison » en présence d’amis triés sur le volet.

Ben Mazué parcourt actuellement la France multipliant les premières parties de concert, les coplateaux, les festivals et commence même à se faire une place à la radio, faisant grossir le nombre de ses fans qui sont chaque jour plus nombreux à la rejoindre sur facebook ou twitter pour le suivre de près.

 Il sera notamment présent au printemps de Bourges et a été sélectionné par  le FAIR 2010 après s'être produit aux Francofolies de la Rochelle lors de leur dernière édition et avoir remporté le prix Paris Jeunes Talents en 2009.

Je vous invite aussi à aller visiter la page myspace de son fidèle acolyte, Clément Simounet, qui a participé à la composition de certains des morceaux qu’interprète Ben Mazué sur scène. Elle recèle de bien jolies compositions. 2 talents à suivre, donc, sur la nouvelle scène musicale française.

Pour les retrouver, rendez vous sur leurs pages myspace respectives : Ici et là.


 




Dernière minute :

A découvrir ICI, « Caroline », tube de Mc Solaar repris par Ben Mazué pour l’enregistrement de l’émission « le fou du roi » sur France inter.

Outre le fait que ce morceau a toute ma sympathie parce qu’il  m'évoque des moments heureux de mon existence, parce que son interprète initial a longtemps été mon voisin de bâtiment (ce qui explique que j’ai toujours suivi sa carrière de près et que je connais la plupart de ses titres sur le bout des doigts), la reprise du morceau par Ben Mazué lui donne une teinte particulière, plus ensoleillée, qui mérite vraiment qu’on s’y intéresse.

 Qui n'a pas besoin d’un peu plus de soleil dans notre vie en ce moment ?

Par leblogdelablonde.over-blog.com - Publié dans : Musique - Communauté : webzine musical
Laisse un commentaire... - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Wikio - Top des blogs - Musique

Pour me contacter:  leblogdelablonde@gmail.com

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et des photos présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans autorisation préalable.

Partenaire du Prix Constantin 2011

VISUEL CONSTANTIN VECTORISE

Abonne toi au flux RSS

  • Flux RSS des articles

Un peu de ma vie,

beaucoup de musique

et une avalanche de mots

pour tisser mon petit coin de toile à moi

et revendiquer mon statut

de blogueuse non influente 

Rubriques

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés