Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Instagram

Publié par NotSoBlonde

bobby-1-8 copie

 

 

J'avais tout entendu à son sujet parmi mes connaissances: "Bobby Bazini, ah non, il a tout piqué à Paolo Nutini : J'aime pas", "Un de mes derniers coups de coeur" ou encore "Un type vraiment intéressant..." . J'avais lu plutôt du bien sur son compte dans la presse : "`L'une des révélations les plus intéressantes de ces dernières semaines (...) Une vieille âme dans un corps de jeune premier" (Rolling Stone) "La nouvelle perle de la musique soul" (L'express) "Musicalement proche de l'univers des Doors ou de Johnny Cash, on ignore dans quel vécu Bazini va puiser. Sacrément surprenant" (Questions de femmes - NDR : Merci de ne pas se moquer de mes sources) " D'agréables balades folk qui séduisent surtout par la fabuleuse voix de Bobby Bazini et l'âme blues qui s'en dégage" (20 minutes)".

 

 

Malgré tout ça j'étais complètement passée à côté de l'annonce de son concert à Paris, le premier où il était en tête d'affiche dans la capitale (car il avait assuré la première partie des deux dates de Christophe Maé à l'Olympia les 17 et 18 novembre dernier).  D'ailleurs si je n'avais pas reçu un mail de Dalle m'indiquant qu'il y avait un pass photo disponible pour qui était motivé pour aller photographier son concert ce vendredi soir, il y a même fort à parier que je n'aurais jamais su qu'il s'était produit dans la capitale.

En rentrant du travail je tombe donc sur ce mail et j'y réponds bien vite que "moi, moi, je suis intéressée" . Bien sûr, vu que la proposition datait de 4 heures plus tôt, on me répond que le pass a déjà été attribué. Tant pis, je me débrouille et j'en dégote un quand même. Bobby, à nous deux!

 

bobby-1-6 copie 

  

Ce soir là c'est The Rodeo qui a assuré la première partie du concert et j'y reviens avec des photos très bientôt donc je ne m'étends pas ici.

Quand Bobby arrive sur scène, le public très frileux, est installé en retrait. Si bien que la fosse est vide, ou presque, puisqu'elle est seulement peuplée des photographes de la soirée. Etrange. 

Dès le début, le jeune québecois (ciel, 21 ans seulement!) et ses musiciens installent une ambiance qui fait grimper la température d'un cran. Son timbre rugueux me fait chavirer et ses titres qui naviguent de la soul (mes favoris) à la folk en passant par la pop, le blues et même la country achèvent de me séduire. La salle succombe bien vite au charme de la musique de ce jeune québecois qui, est-ce nécessaire de le préciser?, s'exprime entre les morceaux avec un accent des plus charmants.

 

 

 

 

Setlist : Turn Me On/ Learn Again/ Jesus / Broken Road/ Stuck In The Middle / Feels Like Home / Believe / Together again/ Fa fa fa fa fa fa / Freaky / Better In Time/ Mellow Mood/ Like A Rolling Stone / Morning Comes/ Cherish Our Love / Oh Katy / Folsom Prison / One Thing Or Two.

 

Mention spéciale aux reprises, toutes de titres que j'adore. Qu'il s'agisse du très soul  Fa fa fa fa fa fa d'Otis Redding (titre sur lequel il fait chanter le public qui semblait n'attendre que ça), du très blues Folsom Prison de Johnny Cash ou du très folk Like A Rolling Stone de Bob Dylan, Bobby Bazini relève le défi de se frotter aux légendes de la musique avec talent.

 

Le rappel final sera l'occasion d'écouter une version réarrangée de "Turn Me On" . Pour l'occasion Bobby demande au public resté en retrait de s'approcher et là, la salle devient remuante comme par enchantement. Moment de grâce dont on regrette seulement qu'il ne se soit pas produit plus tôt. Est ce la faute aux intempéries (la neige recouvrait Paris)? Toujours est-il que la salle est restée un peu timide ce soir là. Ca n'a ceci dit en rien affecté la qualité du concert qui m'a laissée sur l'envie de revoir Bobby Bazini dès son prochain passage à Paris.

 

Et à tous ceux qui lui avaient collé l'étiquette "énième ersatz de Paolo Nutini" j'oppose un ferme démenti. Impossible de réduire Bobby Bazini à une pâle copie, son timbre plus rugueux me parait même encore plus séduisant que celui de Nutini et ses compositions plus riches encore...

 

 

A retrouver ici sur sa page myspace...  

 

Commenter cet article

Axelle G. 19/12/2010



effectivement, très sympa, envoutant



METIER 20/12/2010



Bonjour,


Contente de revoir ces images, souvenirs d'un superbe concert.



Olivier 21/12/2010



Bonjour. Tout d'abord: belles photos! Je suis venu au concert sans connaitre Bobby Bazini (un ami m'a proposé de venir) et je ne le regrette pas du tout! J'ai beaucoup apprécié sa voix, ses
chansons et sa simplicité. A refaire!